Regard sur la place des femmes en Afrique : émergence d’une nouvelle génération de leaders féminins

Havas Horizons, l’offre de conseil dédiée aux nouveaux pays émergents du groupe Havas, publie, en partenariat avec Women in Africa, première plateforme internationale de développement économique et d’accompagnement des femmes africaines leaders, une nouvelle étude dédiée à la perception de l’évolution de la place des femmes en Afrique et à l’émergence d’une nouvelle génération de leaders féminins.

Les répondants sont-ils optimistes quant à l’évolution de la place de la femme en Afrique ? Quelles sont les évolutions les plus marquantes ? Existent-ils des facteurs clés ou des freins à l’émergence d’une nouvelle génération de leaders féminins ? Y a-t-il des régions plus propices à cette émergence ?

Une première phase d’enquête a été menée auprès d’un panel de 100 personnes, au fait des enjeux du continent et contribuant activement à son développement. Ceux-ci ont été interrogés entre janvier et février 2019*. Une seconde phase est venue compléter les résultats obtenus. Havas Horizons et Women in Africa ont donné la parole à des dirigeants de premier plan, qui ont livré leur perception et leur vision de l’évolution de la place des femmes en Afrique.

 

Dans cette édition spéciale, menée par Havas Horizons et Women in Africa, les répondants portent un regard lucide sur la situation actuelle de l’égalité femme-homme en Afrique, à peine plus d’un sur cinq la jugeant actuellement satisfaisante à l’échelle du continent. Mais ils affichent un véritable optimisme quant à l’amélioration de la place des femmes en Afrique, et soulignent l’émergence d’une nouvelle génération de leaders féminins.

L’Afrique est aujourd’hui un continent d’accélération. 79% des répondants voient une amélioration de l’accession des femmes aux postes à responsabilités, symbole du leapfrog, déjà à l’œuvre dans le domaine économique, qui touche également les sujets sociétaux. La société civile et les petites et moyennes entreprises sont les témoins de cette dynamique. 72% d’entre eux estiment ainsi que l’égalité femme-homme évolue positivement ces dernières années. Aussi, pour 96% des sondés, l’émergence d’une nouvelle génération de leaders féminins à vocation à s’accélérer. Les résultats de l’étude sont une illustration forte de cette tendance, et confirment les transformations à l’œuvre sur tout le continent.

L’Afrique est aujourd’hui le continent de l’entrepreneuriat au féminin. Les femmes africaines sont les premières créatrices d’entreprises au monde, selon une étude de Roland Berger - Women in Africa publiée en 2018. Le passage de ces entrepreneures de l’économie informelle, où elles évoluent majoritairement, à l’économie formelle, combiné aux nombreux facteurs de croissance sur lesquels s’appuie le continent, doit permettre de dynamiser ses marchés et d’accroitre son attractivité.
Le Top 3 des caractéristiques prêtées à cette nouvelle génération sont le dynamisme (78%), la compétence (74%) et la créativité (65%). Des qualités qui sont généralement attribuées aux entrepreneurs et innovateurs, symbole d’un dynamisme générationnel plutôt que d’un marqueur de genre.

Toutefois, la situation perçue semble diverger en fonction des régions et des domaines d’activités. Certaines régions semblent ainsi particulièrement engagées dans la promotion de nouveaux leaders féminins. L’Afrique de l’Ouest (33%) et l’Afrique de l’Est (28%) sont jugées comme les régions les plus propices. Il est intéressant de noter qu’il s’agit aussi des deux régions les plus dynamiques en matière économique, comme le montrent les résultats de l’étude annuelle Havas Horizons dédiée à la croissance économique en Afrique. Aussi, selon les répondants, le milieu associatif et les PME font plus de place aux femmes que les grandes entreprises, mais surtout que le domaine politique.

De nombreux défis restent à relever pour cette génération de femmes leaders. Les principaux freins identifiés auxquels elle doit faire facesont les traditions culturelles (62%), le comportement des hommes (62%) et le manque de confiance en elles des femmes (59%). Toutefois, cette génération devrait pouvoir s’appuyer sur un certain nombre de facteurs clés de succès, parmi lesquels : la capacité à s’appuyer sur un réseau (73%), la capacité de résilience (73%), ou la formation et l’éducation (70%).

Cette nouvelle génération de femmes leaders qui émerge en Afrique doit aussi pouvoir s’appuyer sur un mouvement plus global de prise en compte des enjeux d’égalité qui s’affirme chaque jour davantage. Cette émergence est un symbole fort de la transformation profonde et de l’affirmation du potentiel de tout un continent, un gage d’espoir pour toutes les générations à venir.

 

Un regard lucide sur l’égalite femme-homme sur le continent
L’état de l’égalité femme-homme est particulièrement préoccupant au niveau mondial. Sur le continent africain, cette situation d’inégalité pèse sur la croissance et sur le développement de nombreux pays. Toutefois, l’évolution positive de la situation ces dernières années est rendue possible par plusieurs facteurs endogènes. Ainsi, la prise en compte de ces problématiques par le législateur dans de nombreux pays a permis la mise en place de mesures incitatives, voire coercitives, en faveur des femmes africaines qui accèdent peu à peu à des positions jusque- là réservées aux hommes. L’accès des femmes à des postes à responsabilités est ainsi aujourd’hui une réalité dans de nombreux pays. Une très large majorité des sondés, 79% d’entre eux, observe une véritable transformation en matière d’accès aux postes à responsabilités des femmes, et ce sur l’ensemble du continent, dans tous les secteurs, et à tous les niveaux.

1/ Cité par 69% des experts interrogés, le milieu associatif apparait comme le plus accessible pour les femmes ;
2/ Les PME recueillent 54% des réponses des interrogés ;
3/ Les grands entreprises sont plébiscitées par 49% des répondants ;
4/ Les partis politiques sont, quant à eux, en retrait avec 37%


Une nouvelle génération de leaders féminins qui émerge
Nous assistons aujourd’hui à l’émergence d’une nouvelle génération de femmes leaders pour 93% des répondants. Si depuis longtemps les femmes tiennent des pans entiers de l’économie, comme les secteurs de la distribution des marchandises alimentaires et de l’habillement, la tendance semble s’accélérer. La promotion de ce nouveau leadership féminin est inégale en fonction des pays et des régions selon les répondants.

1/ L’Afrique de l’Ouest arrive en tête de ce classement, plebiscité par 33% des interrogés ;
2/ L’Afrique de l’Est constitue la deuxième région la plus propice à la promotion de femmes leaders avec 28% ;
3/ L’Afrique Australe arrive en 3ème position avec 22% des suffrages ;

4/ L’Afrique du Nord arrive en avant-dernière position avec 11% des voix ;
5/ L’Afrique Centrale ferme la marche, citée par seulement 5% des sondés.


Des caractéristiques symbole d’un dynamisme générationel
Ce nouveau leadership féminin s’appuie sur un certain nombre de caractéristiques qui s’attachent davantage à celles de leur génération que de leur genre. Les caractéristiques que les répondants prêtent au leadership féminin en Afrique recoupent celles que l’on attribue habituellement aux entrepreneurs, aux innovateurs.

Le Top 3 des caractéristiques plébiscitées par les répondants :

1/ Le dynamisme arrive en 1ère position (78%) ;
2/ La compétence se hisse à la 2nde place, cité par 74% des sondés ;
3/ Enfin, la créativité arrive en 3ème position avec 65% des suffrages.


Le top 3 des facteurs clés à l’origine du succès de cette nouvelle génération
La constitution de réseaux féminins est aujourd’hui l’un des leviers sur lequel cette nouvelle génération s’appuie. Parmi ces réseaux, certains sont le signe d’une amélioration de l’accès à une meilleure formation, une meilleure éducation.

1/ La capacité à s’appuyer sur un réseau est plébisicité par 73% des sondés ;
2/ La capacité de résilience des femmes comptabilisent 73% des répondants
3/ La formation et l’éducation sont des piliers du succès de ces leaders féminins (70%).


Un soutien unanime et sans faille
Cette génération de femmes leaders doit toutefois faire face à de nombreux obstacles et relever des défis importants. Les traditions culturelles, le comportement des hommes ainsi que le manque de confiance en elles des femmes, ne permet pas à cette nouvelle génération d’affirmer pleinement tout son potentiel.

1/ Pour 96% des répondants, cette émergence à vocation à s’accéler, gage d’une profonde transformation et d’espoir pour toutes les générations à venir
2/ 99% des sondés souhaitent participer davantage à l’émergence de cette nouvelle génération de femmes leaders.


Annexes
*100 personnes interrogées du 10 janvier au 15 février, 54% en Afrique et 46% hors Afrique, issus du panel Women in Africa et Havas Horizons.

 

 

 

À-propos de

 

HAVAS PARIS

Havas Paris est l’agence de communication globale du groupe Havas et figure parmi les trois premières agences en France. Elle déploie son savoir-faire sur 6 expertises clés (Influence, Brand Culture & Publicité, Retail & Commerce, Éditorial & Contenus, People et Transformation digitale, Consulting International), au profit de l’image et de la réputation des entreprises et des marques.

 

WOMEN IN AFRICA

Women in Africa (WIA), fondé par Aude de Thuin et présidée par Hafsat Abiola, est une plateforme internationale de développement économique et d’accompagnement des femmes africaines leaders et à haut potentiel. Par cette initiative, WIA souhaite révéler le potentiel de ces femmes et les connecter au niveau continental et international. Le 3ème sommet WIA Initiative aura lieu à Marrakech le 27-28 juin 2019 et sera placé sous le haut patronage de sa Majesté le Roi Mohammed VI.

array(0) {
}
1
2

Contacts

Annabelle Rousseau, service presse

annabelle.rousseau@havas.com